Comment optimiser l’architecture d’un site web pour le SEO ?

L’arborescence du site web va avoir un impact très important en ce qui concerne son référencement naturel. La hiérarchisation ainsi que l’organisation de la page jouent un rôle considérable sur le confort, la navigation, le SEO ou encore l’expérience utilisateur. Une bonne architecture d’un site internet est primordiale qu’on ait un site vitrine, e-commerce, etc… pour qu’il soit bien ordonné et mette l’internaute à l’aise quand il visite un site.

Bien organiser son arborescence pour améliorer son SEO

Les moteurs de recherche font des analyses des liens entre les pages d’un site web pour en comprendre l’architecture en général. C’est dans le but de déterminer quelles sont les pages clés. En effet, car plus une page est située loin de la page d’accueil, ou a une certaine profondeur, moins elle sera prise en considération par rapport au référencement. Pour bien organiser l’arborescence de son site web, il est recommandé en général d’avoir tout au plus trois niveaux de hiérarchie. Une catégorie de troisième niveau ou de quatrième niveau sera bien sûr référencée mais Google ne lui accordera pas la même importance qu’une catégorie de premier ou second niveau.Concrètement, pour améliorer son SEO, il est nécessaire d’organiser le contenu de son site internet pour rapprocher les pages liées à un même champ sémantique.

Les éléments indispensables que le site doit contenir

Pour améliorer l’architecture d’un site web et qu’il soit plus performant sur Google et les autres moteurs de recherche, la page doit avoir un texte sémantique optimisé en fonction de son secteur d’activité, des liens vers d’autres pages. Il faut que les moteurs de recherche comprennent que la page traite une thématique spécifique et qu’elle a la possibilité de rediriger vers du contenu additionnel de qualité qui est susceptible d’intéresser les internautes vis-à-vis de cette thématique.

L’amélioration d’une architecture déjà existante

Pour optimiser son architecture de site web déjà existante, c’est une opération assez délicate si celle-ci comprend des centaines de pages ou plus. Il est recommandé de suivre ces directives :

  • faire une analyse l’architecture actuelle de son site en crawlant toutes les pages,
  • télécharger les informations relatives aux mots clés de son site fournies par Google Search Console,
  • utiliser un outil (Keyword Tool) pour identifier le potentiel des mots clés par rapport au trafic généré,
  • on a une liste d’URL de pages de son site internet se positionnant sur des mots clés à fort potentiel, mais générant peu de trafic,
  • analyser le contenu de la page pour chaque URL et optimiser si besoin, ou modifier la place de la page dans l’arborescence et améliorer le contenu de la page,
  • identifier des méthodes pour ramener ses pages profondes plus haut dans l’architecture de site web.
  • créer un sitemap HTML depuis la page d’accueil avec les liens redirigeant sur toutes les pages de son site,
  • reconfigurer les URL et rediriger les anciennes vers les nouvelles,
  • sectionner les sitemaps XML par type pour reconnaître les soucis d’indexation et les améliorer.